Calendrier
La Météo
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Les autorités devant le monument des Américains de Jauldes

C'est volontairement décalé de quelques jours, que l'anniversaire du crash du bombardier américain a été honoré, par une nombreuse assistance sur le lieu du drame qui s'est étalé sur trois communes, à la limite de Coulgens, Jauldes et Aussac-Vadalle, ce 19 juin 1944. Les maires de Jauldes et Aussac-Vadalle, Eric Savin et Gérard Liot ont voulu associer la population pour le devoir de mémoire et reporter cette commémoration à ce dimanche. Une stèle avec deux véhicules de l'US Army stationnés en épi du 32nd FAB and Co et des hommes en tenue américaine accompagné de jeunes maquisards, les drapeaux français, canadien et américain volent au vent, en rang pompiers et un peloton du RT515 rendent les honneurs militaires, devant plus d'une vingtaine de drapeaux

s2.jpg

d'associations patriotiques. Dix hommes d'équipage étaient à bord. Ils faisaient partie de la huitième armée Air Force, basée en Angleterre, dépendant de la troisième division aérienne. Pour sept hommes, leur vol allait s'arrêter en Charente à Jauldes avec les Lt Dominick Ceresa (co-pilote), Sgt Robert L. Malher (mitrailleur), Sgt James P. Faulner (ingénieur), Sgt Alfred E. Wieters (mitrailleur), Lt William T. Nealon (navigateur), Sgt Harold Cams L . Eames (mitrailleur) et Sgt Paul A. Withe (mitrailleur). Trois réussirent a s'extirper de cette forteresse en parachute et purent être sauvés grâce au sang-froid de plusieurs habitants du village. Lewis Stelljes, Francis G. Berard et William E. Massey furent conduits rapidement aux alentours de Chasseneuil. Après la libération, une stèle fut érigée en juin 1945 en présence de toute la population, sur une plaque de bronze était gravés le nom des sept combattants disparus. Pour ce soixante- dixième anniversaire, Thomas Wolf consul des Etats Unis à Bordeaux, Murièle Boireau sous-préfète de Confolens,consulus1.jpg Guy Branchut conseiller général, les maires de Tourriers et de Montignac sur Charente et quelques élus des communes voisines ont tenus à être présent pour ce devoir de mémoire, et saluer le courage de ces jeunes soldats américains âgés de 18 à 25 ans, sans pour cela oublier le travail des résistants.  Dépôts de gerbe et discours officiels par les autorités suivis d'un moment de recueillement avec dépôt de gerbes uniquement sur le lieu du crash à la «Font Péron», sur la commune d'Aussac-Vadalle. Avant de se séparer les municipalités de Jauldes et d'Aussac-Vadalle offraient le verre de l'amitié à la salle des fêtes de Jauldes. Auparavant, le général Faure faisait le récit de la mission de ses forteresses volantes qui allaient bombarder Bordeaux, deux aînés jauldois du village de «Treillis» James Lavergne se rappelle, il avait 12 ans et il allait rentrer en classe quand il a entendu un grand bruit et vu passer cet avion avec une seule aile, ainsi s3.jpgque Fernand Deliet, lui avec ses 17 ans, allait faucher avec son père dans ce fracas, il pensait qu'il bombardait Angoulême, mais très vite, il a vu un parachute dans les airs. Que de souvenirs, ce matin devant la maquette de cet avion reproduit à l'échelle. Une commémoration sobre, très digne emprunte de respect qui a marque le Consul qui a remercié les nombreux participants à cette cérémonie 70 ans après le crash.

consulus5.jpg



S.I.G.

sig.gif 
Accés au SIG pour les élus

Avis d'obsèques

Carnet Charente Libre.jpg

 

Mentions légales
Ce site est hébergé par :
Ikoula
175/177 rue d'aguesseau, 92100 Boulogne-Billancourt
Contact : 01 84 01 02 50 ou par mail à ikoula@ikoula.com